samedi 23 mai 2015

dans la valise #2

Dans la ligne droite précédent mon départ en voyage, j'ai encore fait chauffer un peu la machine à coudre : l'occasion de tester le patron Datura reçu pour Noël, et de couper enfin dans les 2 chemises du "petit" frère récupérées pour détournement et recyclage.


Comme toujours avec la marque Deer-and-Doe, les instructions sont détaillées, permettent un rendu parfait, et le patron est pensé pour mettre en valeur ce qui doit l'être (ah cette fluidité du dos pile sur la cambrure !) ... Par contre, sans surprise car cela rejoint ce que j'observais sur les modèles déjà réalisés par d'autres blogueuses, le devant me convainc moins (un peu trop "carré" et sans intérêt) ... Mais ce n'est pas grave car les 2 réalisations faites coup sur coup montrent bien que le modèle me convient tout à fait quand même !


Concernant mes choix parmi les variantes possibles : j'ai fait au plus simple (pas de col, pas de découpes devant) pour jouer sans trop de difficultés avec le tissu que j'avais (les morceaux d'une chemise d'homme, donc). Il y a même quelques raccords pas très orthodoxes sous les bras ! J'ai bien sûr profité de la patte de boutonnage déjà faite, d'autant plus qu'elle présentait une intéressante fantaisie qui ré-apparait tout juste ici. Travail réduit au strict minimum, donc ! 


Le tissu est du lin, rendu très souple et doux par les précédents usages ... mais quel aspect de vieille serpillère ça prend au bout de 2 secondes et demi, quelle horreur !
Enfin, je suis très contente du résultat : j'ai découvert une technique intéressante pour les hauts sans manches doublés sans coutures apparentes, j'ai recyclé un vêtement oublié,  et j'ai un nouveau haut sobre ... Que du positif !

jeudi 21 mai 2015

dans la valise #1

Pour partir au soleil, il me fallait compléter ma garde-robe d'été de quelques hauts pas trop moulants et un peu passe-partout, ne sachant pas quel serait le programme prévu durant la semaine (plage-bronzette ou visite d'entreprises).


Voici donc la première pièce cousue, qui m'a donné pas mal de sueurs froides tant ce jersey était fuyant.

Rien à signaler sur le patron lui-même (Plantain), parfait, déjà testé et approuvé en manches longues ici et .
Le résultat est pas mal aux niveaux des finitions, parfait au niveau de la couleur (j'aimeuh !!), mais bof au niveau du tombé : la matière est tellement fluide que malgré l'ampleur (qui pardonne normalement le bourrelet ventral) le résultat est quand même très ... hum, révélateur !


Ce fut l'occasion d'utiliser un coupon de jersey de composition incertaine (viscose ?) acheté à une blogueuse pour sa couleur pile raccord avec une jupe faite auparavant. Et puis une couture menée à bien en une petite après-midi, c'est toujours bon pour le moral, ça !

mardi 19 mai 2015

interview "au potager"

Comme je peine à maintenir le rythme de publication, le texte qui suit, rédigé pour répondre à Lathelize, saura peut-être vous occuper quelques temps en attente de jours "meilleurs" ?!
Elle souhaitait savoir quand-comment-pourquoi je potageais ... Voici donc mes réponses.


Quand as-tu commencé ton premier potager? Pour quoi t'es tu lancé(e)?

Dès que j'ai eu "mon chez-moi", j'ai mis les mains dans la terre : plantes d'appartement d'abord que je gratouillais assidûment, puis petit potager lorsqu'on a eu notre première maison en 2002. J'ai d'abord eu quelques grosses plates-bandes. Puis une voisine avait eu pitié de moi et m'avait proposé de faire potager commun.
Enfin, à l'arrivée dans ma maison actuelle en 2007, mon cher et tendre s'est attaqué à dégager un bout de la friche qui tenait lieu de jardin pour en faire un potager, et depuis je l'entretiens seule, entre les obligations de la vie de famille nombreuse et mes autres passions ... c'est donc très loin d'être propre, rationnel, régulier ... En plus, la terre est très lourde : il m'a fallu toutes ces années pour maitriser le bon moment et le bon outil pour remuer la terre avant plantations : je me retrouvais régulièrement avec de grosses mottes de glaise séchée inattaquable ! Je m'y mets en général aux vacances de printemps, puis je suis l'affaire tant bien que mal le long du printemps et de l'été ; mais dès qu'on passe au stade de la cueillette, j'avoue que je néglige totalement le désherbage ! Donc à l'automne c'est la forêt vierge, et chaque année je me dis qu'en y passant 5 minutes plus souvent, ça m'éviterait de "perdre" des légumes au milieu des mauvaises herbes !
Chaque année aussi, je me dis que le résultat (la production) n'est pas vraiment à la hauteur du travail fourni : la météo, les maladies, ma négligence aussi il faut bien le dire ... plombent un peu les espérances.
Pour autant, je n'imagine pas renoncer à ce potager : pour moi, si j'ai la chance (le luxe ?!) de vivre à la campagne, je dois être "digne" de cette richesse que la terre me promet.

à partir des rejets indésirables des fraisiers en pleine terre, j'ai repiqué des fraisiers en pots

Nous montrerais-tu ton potager?

Concrètement, au fil des années, j'ai misé de plus en plus sur les vivaces : fraisiers (un petit carré dans le potager et des pots un peu partout !), framboisiers (diverses plates-bandes le long des clôtures avec les voisins), groseilliers (rouges et à maquereaux, pour les confitures), rhubarbes (qui poussent divinement bien dans ma région), aromatiques (presque plus pour le plaisir que pour la consommation !) ... J'ai aussi la chance d'avoir un joli petit verger : beaucoup d'arbres étaient déjà là, et j'en ai ajouté d'autres. Nous avons donc cerises, pommes, poires, prunes diverses, figues, pêches de vigne, noix, noisettes. Pour les annuelles, j'avoue que j'ai tellement d'autres passions qui me tiennent à coeur à l'intérieur de la maison en automne/hiver que je ne mets presque jamais de poireaux, choux, oignons (qui nécessitent un suivi sur toute l'année) ... mais seulement des tomates, des courgettes, des courges, des haricots verts ... Les résultats sont assez mitigés d'une année à l'autre, la production reste faible (le sol est très très humide, les arbres ombragent sans doute trop la zone potager, je ne pratique pas assez la rotation des cultures ...).
Sur les photos, on peut voir une expérience tentée cette année pour la première fois : couvrir le sol de cartons (maintenus face au vent par des palettes de récup) pour éviter la prolifération des mauvaises herbes en attendant les plantations ... Je n'ai pas encore dé-couvert tout ça (c'est prévu pour ces jours) donc je ne sais pas si c'est totalement valable, mais je pense que ça m'épargnera quand même quelques heures de désherbage et de bêchage difficile.
On aperçoit aussi, au premier plan, mes fraisiers "paillés" à la sciure : ça ralentit un peu la repousse des mauvaises herbes (pas autant qu'on voudrait nous le faire croire, hélas) et l'invasion des limaces et escargots (sur ce point, c'est plutôt efficace).

au premier plan : fraisiers paillés, zone "encartonnée" avant plantations
derrière : romarin, rhubarbes
derrière encore : autres aromatiques
au fond : prunier sauvage, cerisier

Quel plaisir en retires-tu?

Malgré les déceptions, c'est un tel bonheur de déguster des produits au goût incomparable ! Je pense en particulier aux fraises : jamais aucune fraise, même sur le marché, bio et tout, ne sera à la hauteur d'une fraise de jardin cueillie à maturité ! J'aime aussi le fait de pouvoir conserver sous diverses formes la "surproduction" : confitures, pâtes de fruits, congélation ... Et enfin, j'aime pouvoir ajouter des ingrédients imprévus dans une recette de base, juste parce que le produit en question me tombe sous la main dans le potager : pommes-fruits dans la soupe de légumes, quiches ou confitures aux herbes aromatiques ... J'aime aussi la sensation de pouvoir cultiver sans chimie (et même si je râle sur mes maigres rendements !), avec de petites astuces ancestrales (purin d'ortie), ou en tirant parti de ce qui m'est offert (crottin de cheval dans le pré d'à côté, paillage avec la sciure donnée par le voisin menuisier, échanges de plantes entre connaissances)
Enfin, à chaque fois que je sors "gratouiller" mon jardin, j'avoue que je me fais un peu violence pour m'extraire de mes activités sédentaires ! Et pourtant, à chaque fois, je savoure le fait de vivre dans un endroit calme où je peux profiter du chant des oiseaux, de la compagnie des chats qui passent d'un jardin à l'autre, parfois de l'aide des enfants que le sujet intéresse.
Et de façon peut-être plus anecdotique, j'aime bien connaitre les noms botaniques des plantes, leur famille, leurs effets sur la santé ... J'emprunte souvent des livres de jardinage à la médiathèque, et cela m'inspire aussi pour dessiner.

au premier plan, de gauche à droite : groseiller, mélisse, origan, menthe
au deuxième plan : la zone "encartonnée" en attendant les plantations
derrière : quelques framboisiers, un buisson de sauge (un peu gris)
au fond, devant la haie, de gauche à droite : noyer, prunier, noisetier

Quel conseil donnerais-tu à un jardinier débutant?

Je n'ai pas vraiment de conseils à donner tant ma pratique est anarchique ! Je peux dire sans fausse modestie que j'en connais un rayon sur le jardinage bio en particulier (j'ai énormément potassé les livres et revues sur le sujet) mais ... je n'applique quasiment rien (honte à moi). Je ne prend pas le temps, au bon moment, pour chaque geste ... Donc je ne suis vraiment pas une référence, au final ! On peut même dire que "je fais n'importe quoi", et je suis bien contente de profiter du rendement du potager des voisins, je l'avoue ^^ Bon, allez, si, la seule chose que je pourrais conseiller, c'est que même dans une petite surface, miser sur les vivaces et même sur les arbres (tous ne deviennent pas nécessairement immenses), c'est une bonne idée : peu de soins à apporter, un rendement plutôt régulier et assez abondant pour troquer avec les voisins ... Selon les régions, ça pourra être les fruits rouges, les légumes comme artichaut, asperge, topinambour, fenouil, oseille ...

au verger : cerisier, pommiers, pêchers, poirier ...

samedi 16 mai 2015

charentaises en famille

Voici pour changer les derniers-nés de la famille chaussons ! Certains sont en réalité déjà bien usés ou avachis, car ils ont déjà plus d'un mois ... mais ils étaient d'une seule et même fournée.


Le patron vient du désormais célèbre site I Think Sew, c'est le modèle Mason acheté en pack "famille" lors d'une promo (à guetter car elles sont vraiment intéressantes : j'ai acheté l'ensemble des 5 pointures bébé, 7 pointures femmes, 7 pointures hommes pour quelque chose comme 5 euros !)


Chaque enfant a choisi ses tissus (cuir noisette pour les semelles), mais comme j'ai fait du très épais (à l'époque il faisait encore froid donc la triplure polaire s'imposait), les pointures choisies se sont avérées trop petites, donc tout s'est retrouvé "décalé" d'un destinataire ...


... et la pointure la plus petite finit sans pieds à réchauffer ! Il s'agit de la paire à nounours dans les tons de jaunes, pointure 29-30, du coup. Donc je la propose à qui n'en veut (pas trouvé de cousins aux pieds de la bonne taille !) : troc, vente, comme vous voulez ! Pour l'instant les chaussons "moisissent" sur mon bureau et c'est un peu bête ...


samedi 2 mai 2015

concours d'art postal # les résultats

Me revoilà donc avec une brassée de merci pour vos participations au modeste concours proposé il y a quelques temps ! Ce ne sont pas des foules qui ont répondu, mais vos réalisations m'ont totalement bluffée !
Les voici toutes :


-Mélanie-Fugitiva-
j'ai été épatée par l'exubérance organisée du recto de l'enveloppe
à base de "simple" collage et de retouches au feutre blanc ...
-la photo ne lui rend pas vraiment justice-
Des fleurs, du dessin, du recyclage, de la couleur ... que demander de plus ?! MERCI !

là encore, des collages chatoyants mais harmonieux,
des effets de matières et des techniques variées ...
Voilà une enveloppe que j'aurais aimé avoir fait moi-même ^^ MERCI !

du recyclage (enveloppe des élections !), de la sobriété dans la technique,
des volutes comme je les aime, ...
et surtout une explosion de mots qui m'ont vraiment touchée ! MERCI !

-Julie du Loup et la Belette-
j'ai beaucoup aimé la très douce harmonie de tons et de matières inspirée par le thème du timbre,
et le fait qu'enveloppe et carte se répondent ainsi ... MERCI !

encore une surprise de taille en ouvrant ma boite aux lettres :
cette enveloppe est en laine feutrée !
les détails de l'écriture sont incroyables de minutie ... MERCI !

du recyclage (encore une enveloppe d'élections ^^) et du dessin,
tout ce que j'aime !
le lien entre le timbre et le reste du décor est saisissant ... MERCI !

... m'a fait trop rire, avec son "truc" postal !
un T tout en thés, un R de musique, et un clin d'oeil géographique sur le C ...
voilà un envoi plein de malice ! MERCI !

les premières réalisations que j'ai reçues,
un vrai bonheur de voir que mon concours ne serait pas un flop total ;)
Jeu de matières, de techniques ... j'ai découvert des astuces intéressantes au passage !
MERCI à vous 2 !

-Géraldine et Anne-Marie-
... zut, j'ai oublié de photographier leurs superbes cartes ...
c'est rigolo comme le thème printemps a été l'inspiration de plusieurs d'entre vous ! MERCI !

quelle surprise : l'enveloppe-arbre qui contient l'oiseau !
voilà encore une idée incroyable qui a voyagé sans encombre jusqu'à moi ... MERCI !

Je précise que l'ordre de présentation est purement aléatoire ... sauf pour les 3 premières qui sont donc les gagnantes ! Mais avant toute chose, j'insiste et espère que vous me croirez si je vous dis que vous m'avez comblée et que j'aurais tant aimé pouvoir offrir en retour quelque chose à chacune ... Vous imaginez bien que c'est un tout petit peu compliqué, et j'en suis désolée. Ce sera pour l'année prochaine ;)
En tout cas, et si tant est que vous ayez besoin "d'autorisation" ! , n'hésitez pas à lancer un défi postal aussi, je participerai avec plaisir !

Bon, voici voilà les résultats :
-Mélanie Fugitiva gagne une paire de chaussons à son goût
-Lililila gagne un patron vintage
-Oup et Pops gagne une mini-surprise


... et je fais les gros-yeux-pour-de-rire à celles qui ont laissé filer le temps -encore plus que moi !- et qui allaient me surprendre aussi, j'en suis sûre !


vendredi 1 mai 2015

touriste !!

Je sais que certaines trépignent d'impatience de voir apparaitre les résultats du concours -et je vous présente toutes mes excuses pour le délai pas vraiment souhaité- mais je vais quand même faire une digression auparavant.
Si je n'ai pas donné signe de vie pendant le dernier mois, c'est que j'étais là !


Et comme il s'agissait d'un voyage pour le boulot (euh, oui, hum hum ... mais je coupe court à toute protestation, c'est pas comme ça tous les jours, mon job ^^), il m'a bien fallu une semaine avant pour le préparer, et une semaine pour m'en "remettre". D'où mon silence radio blog. CQFD.


Bon, mais depuis quelques temps, j'ai constaté que les articles "touristiques" sur les blogs dédiés à d'autres sujets m'intéressaient en fait pas mal, contre toute attente. Je me disais, avant, que pour des photos de ce type, il suffisait de taper le nom du lieu dans Google ! Et puis finalement, je trouve que ça donne des idées de destination, proche ou lointaine, et des tuyaux, parfois. Donc je me permets de vous dire tout le bien que je pense de cet endroit merveilleux.


L'Algarve, c'est la région la plus au Sud du Portugal, et les paysages y sont tous magnifiques. Nul besoin de guide de voyage pour "ne pas louper les curiosités" : où qu'on aille sur la côte ou même plus dans les terres ; les falaises, les plages, les petits villages sont tous à couper le souffle de beauté. Je me suis délectée à la vue de tous les orangers et citronniers chargés de fruits, j'ai pris à peu près toutes les maisons -de la plus pauvre à la plus sophistiquée- en photo avec une envie folle de me poser pour les dessiner plus tard. Et les personnes rencontrées m'ont appris que nous français (du moins je parle pour ce que je connais) avons beaucoup à apprendre en terme d'accueil et de générosité. Bref, si vous avez l'opportunité de vous rendre dans le sud du Portugal, en particulier hors-saison comme c'était le cas, je vous souhaite de revenir aussi émerveillé que je le suis !


PS : je n'ai pas réalisé au moment de faire la photo des pieds à quel point c'était la photo de la blogueuse type, mouahaha !! C'est juste qu'il me fallait bien ça pour me convaincre que "j'étais bien dans le paysage" et non en train de feuilleter un bouquin de belles photos !

mercredi 1 avril 2015

classiques revisités

Le chausson noir, c'est l'objet qu'on ne voit plus tellement il est répandu ... enfin, surtout en Chine. Mais ceux-ci, qu'on m'a commandé, comportent leur petit "truc en plus" : doublure, petit motif, bride fantaisie ...
Rien à préciser de nouveau sur le modèle, tout le monde le connait !
Alors en piste, pour les photos !






Et, comme on dit que le cordonnier est toujours le plus mal chaussé, il va vraiment falloir que je m'attelle à de nouvelles paires pour ma progéniture, maintenant ! Ils marchent littéralement en chaussettes, les pauvres (à travers les trous de la semelle, honte à moi !)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...