vendredi 29 décembre 2017

emballages recyclés-tamponnés

Comme un bouquet final de l'année de gravure, mes tampons (et celui de Géraldine) ont trouvé matière à s'exposer.


Par chance, je n'ai eu à emballer quasiment que des livres ou paquets semblables ; l'idéal pour recycler des pages de cahier et des enveloppes en kraft ! En piochant ainsi dans la poubelle à papier, et avec quelques coups de tampons un peu à la va-vite, j'ai obtenu des emballages qui sont tout à fait à mon goût.



Vous avez vu récemment les tampons insectes, et je vous montrerai plus en détail les matriochkas bientôt ... je pense m'en servir pour mes cartes de bonne année (pour l'instant, le prototype est à améliorer !)


En fait, pour faire un bilan honnête de cette opération "papiers cadeaux recyclés", je dois signaler que tout le monde n'est pas ravi de mon idée : en effet, il n'y a plus du tout de papier cadeau tout prêt dans la maison, donc quand vient le tour du cher et tendre d'emballer ses cadeaux, il peste avec des mini-bouts de trucs retrouvés au fond d'un tiroir !

mercredi 27 décembre 2017

calendrier de l'avent 2017 des copines #3

Attention : article frustrant à plus d'un titre !!
-trop tardif pour suivre les aventures au jour le jour 
-photos vraiment miteuses car réalisations presque toujours nocturnes 
-contenu du calendrier pas montré exhaustivement car pas entièrement fait main

Bref, cette année, heureusement que les copines ont fait mieux que moi !

Vous vous souvenez de l'idée de départ : deux lectrices-copines ont répondu présentes à ma proposition de calendrier réciproque. J'ai donc envoyé deux séries de 12 broutilles. Mais pour l'une ça correspondait au début du mois, pour l'autre à la fin du mois. Donc je n'ai pas pu montrer au fur et à mesure, sinon l'une des 2 aurait perdu la surprise !

Voici en vrac quelques contenus :

de petites étiquettes perforées dans de jolis papiers-cartes reçus dans le magazine Flow

une reproduction d'une aquarelle maison (scannage puis impression maison de qualité imparfaite,
mais je fais la fière avec mes manips d'artiste qui "vend" des copies de ses oeuvres !

un petit métrage d'un joli galon, puisque les 2 destinataires cousent

des paillettes à utiliser en couture, ou pour réaliser tout autre bricolage ...
dans des petites pochettes pliées à partir de pages de catalogue publicitaire
(pour la marque de vêtements Gudrun Sjoden ... ce catalogue est fait d'un beau papier recyclé,
avec des photos pleines de couleurs harmonieuses ... un régal pour bricoler !)

des étoiles en origami à suspendre où l'on veut

une citation entièrement copiée sur internet
le support est du papier fort, juste souligné sur son contour par du masking tape

des aimants (pour le frigo ?!) réalisés avec mon tampon papillon

Et les autres contenus ? Des sachets de thés et tisanes, du papier spécial à gratter (apparence noire, et si on gratte, un dessin se forme aux couleurs arc-en-ciel), des boucles d'oreille pour l'une/un livre de cuisine spécial grosses platées de famille nombreuse pour l'autre, des fiches avec mes recettes favorites dans le genre facile et rapide et qui plaisent à tous.

A l'année prochaine pour la suite !

dimanche 24 décembre 2017

calendrier de l'avent 2017 des copines #2

Encore plein d'idées à piquer aux copines qui ont garni mon calendrier de l'avent !

du thé en vrac mis en sachets fait maison : de petites merveilles d'étoiles !

des échantillons de masking tape pour bricoler de jolies choses,
habilement enroulés sur des fiches en plastique -
et un puzzle casse-tête (très efficace, l'effet casse-tête !!) fait par Emiliechat herself !

on passe ensuite aux emballages "kraft et couleurs" de Géraldine, tellement appétissants !
mais que contiennent-ils donc ??!

tout d'abord une immense guirlande de motifs géométrico-fleuris
issus de ses propres tampons gravés maison ! (quel talent !)

fournitures créatives (ruban, masking tape)
et bricolages maison (marque-page aimanté en haut, zozio en bas)


une carte pop-up en papiers origami, à couper le souffle !
ici entrouverte ...

et là totalement maintenue à plat par les 2 zozios et le presse papier faits par elle-même ...

et enfin, 2 tampons gravés à la main !
vous les verrez bientôt en action, et rejointe par le reste de la famille que j'ai gravée moi-même

Et voilà plus ou moins le tour des surprises et merveilles découvertes au fil des jours ! Le calendrier de l'avent pour les grands, ça sera désormais un passage obligé - alors rendez-vous l'année prochaine !

lundi 18 décembre 2017

défi gravure décembre 2017 : collection


Quoi ? On est déjà au bout de l'année de gravure ? Mais on vient de commencer et j'ai à peine expérimenté ! (Je peux même l'avouer, je me suis sérieusement économisée dans mes efforts !)
En fait, petite entourloupe, je vous montre même ma réalisation pour décembre avant celle de novembre, qui attend fignolage de mise en forme.

Apparemment, j'étais dans une année "animal" donc ma collection est une collection ... d'insectes !

Et pour aller plus loin dans l'effet "cabinet de curiosités" que j'aime bien en ce moment ; du vieux papier, de l'encre bleue comme celle des écoliers d'autrefois et du tamponnage façon planche d'étude !


J'ai aussi fait, sans beaucoup de recherche esthétique, un encrage qui deviendra marque-pages pour accompagner un livre-cadeau.

hop, des bestioles vues de près !

... et voici donc l'envers, une fois les finitions faites, du fameux marque-pages ...


 Allez, motivons-nous et finissons-en avec la réalisation de novembre "motif traditionnel" !

jeudi 14 décembre 2017

défi gravure octobre 2017 : animal

Incredibeul but true ! J'ai réellement gravé le tampon du mois d'octobre !


Le thème ("animal") correspondait tout à fait à ce que j'aime faire, et d'ailleurs le sous-thème (c'est à dire le choix de l'animal) s'est imposé de lui-même lors de mes défis Instagram d'octobre : j'ai juste suivi la proposition de hand lettering du jour !


Voici donc avec (à peine) plus de détails mon tampon écureuil. Je ne me souviens plus trop mais je crois que j'avais redessiné ma bestiole moi-même à partir d'images qui me plaisaient.

mise en situation plus décembre qu'octobre !!

Un tampon assez basique à réaliser (peu de travail de finesse, ma bête noire !) mais je suis contente d'avoir trouvé le petit coup de gouge qui va bien pour figurer les poils du dos et de la queue (à refaire, il faudrait même que je fasse les poils dans l'autre sens, là on croit que l'écureuil a les poils du dos qui se hérissent ! mais non, il n'a pas peur !!)

Vais-je réussir à répondre aux propositions de novembre et décembre avant l'année prochaine ??
(suspense insoutenable !)

mardi 12 décembre 2017

une découverte et des ratés

Bon, après mon gros chat d'amour, je confesse aussi une série de ratés !

Tout a commencé par la découverte d'un blog/site dédié à des photos prises par drones ou satellites, intelligemment recadrées, retouchées et commentées (compte Instagram). Même si je connais déjà les photos de photographes comme Yann Arthus-Bertrand, prises par hélicoptère, et qui donnent à voir ce qu'on n'aurait jamais vu autrement ; les photos de Daily Overview m'ont vraiment happée. Elles sont d'une précision et d'une beauté abstraite incroyables. Et les choix de sujets sont toujours intelligents, en résonance avec l'actualité ou les préoccupations socio-écologiques du moment.

champs de tulipes, Pays-Bas

Après avoir passé toutes ces dernières années à peaufiner le réalisme de mes peintures et dessins, ce site m'a donné envie d'aller vers une sorte d'abstraction, juste fondée sur les jeux de couleurs inspirés de ces photos. L'idée était belle, je voyais déjà mon joli carnet bleu (offert par Melba) rempli, page après page, de représentations géographiques insolites (24 pages, trop facile !!).

île St John, Caraïbes

Mais arf, j'ai déjà sué sang et eau sur la première ; luttant avec des pinceaux qui me semblaient toujours inadaptés pour obtenir des traits fins et droits (je suppose que quand on accuse l'outil, c'est surtout l'ouvrier qui est en cause !). J'ai persévéré avec 2-3 autres pages, mais j'ai dû me rendre à l'évidence : ce n'est pas demain la veille que je réussirai à transcrire sur papier à l'acrylique, ce que j'ai dans la tête ! Le pinceau est toujours trop gros, les mélanges de couleurs jamais comme je veux, les limites entre couleurs toujours trop grossières ... Bref, j'ai jeté l'éponge, bouh !! Mais je garde le carnet pour le remplir d'autres tentatives à l'acrylique sans prétention, on verra jusqu'où j'arrive au bout du compte !

centre de culte Ba'hai, USA

Valparaiso, Chili

Enfin donc, après avoir vu le dernier exemple ci-dessus (cette espèce de tranche de steack un peu moisie, oui), vous êtes autorisés à vous esclaffer bruyamment ! Je partage votre avis ; c'est trop moche ! Bon, il y a des trucs sympas comme les champs de tulipes, mais ça reste mieux vu de loin en petit que de près, quand même. Donc on va oublier quelques temps.


Et sinon, ben, j'ai dessiné/peint une petite chose pour ne pas rester sur l'idée d'un carnet raté ! Une poupée russe, à partir d'une photo faite au musée du Jouet de Moirans-en-Montagne (Jura). Et c'est la photo qui me fait réaliser que je n'avais pas tout à fait fini, en fait ! Il manque quelques ombrages, cette poupée mécanique est un peu raplaplate...

peinture acrylique et détails aux feutres Posca

Leçon de l'histoire : n'est pas peintre abstrait ou naïf qui veut, haha !!

dimanche 10 décembre 2017

calendrier de l'avent 2017 des copines #1

Comme vous aviez pu le savoir, j'avais envie d'un échange de calendrier "de grands", cette année aussi. Deux lectrices-copines ont répondu présentes, nous avons donc partagé la tâche pour que chacune reçoive des petites enveloppes de la part des 2 autres. J'ai envoyé deux séries de 12 broutilles. En attendant de vous les montrer, voici quelques uns des paquets reçus d'Emiliechat :


sachets krafts, masking tape et mini-étiquettes aux jolies formes ... quelle élégance !

j'ai été bluffée par le premier paquet ; des chocolats faits maison, trop jolis pour être mangés !

un arc-en-ciel de marque-pages, presque "sobres" individuellement, mais adorables tous ensemble !

un petit carnet customisé, une recette de sablés et son sachet de cannelle (indispensable !)
une planche de motifs en flex pour essayer, un roman ...
et puis un lumignon, des chaussettes etc ... !

vendredi 8 décembre 2017

naissance d'un léopard

Je ne ferais pas toujours cela, mais j'ai eu envie, cette fois, de prendre plusieurs photos d'étape de mon dessin en cours. Je trouve fascinant de voir avancer un dessin ou une peinture (par exemple en vidéo sur Youtube !) alors j'ai tenté le même exercice. N'y voyez aucune tentative de leçon de dessin, mes photos sont prises plus ou moins aléatoirement au fil du travail, et en plus je m'apercevais au fur et à mesure que mes choix de travailler une zone ou une autre n'étaient pas toujours les bons !

Vous assistez donc à la naissance d'un léopard (et même les âmes sensibles peuvent regarder cette naissance-là, pas de problème) :


Etape 1 : crayonné très rapide au fusain pour les lignes principales, pose des quelques touches de blanc les plus pures. 
Pourquoi j'ai enchaîné avec les taches noires ? Je croyais que cela faciliterait la délimitation des zones de volume de muscles ; à l'usage ce n'était pas forcément une bonne idée !! D'autant moins que le noir avait tendance à baver partout après (obligée de mettre une feuille de brouillon sous la main !).


Etape 2 : apparition des zones les plus claires un peu partout, dans l'idée d'ensuite "monter" petit à petit en valeur, comme sur le front. Là encore, j'ai compris en faisant que ça n'était pas si simple : les crayons en question (Derwent Drawing : love !) gagnent à être utilisés sous forme de couches successives, et en réalité j'ai mis bien plus de blanc ou blanc-jaune que ci-dessus ; même dans des zones qui finiraient grisées. Le blanc apporte une vraie lumière, même s'il est couvert ensuite par des marrons.


Etape 3 : à ce stade, je me suis dit qu'il fallait vraiment faire l'oeil, j'en avais marre d'être fixée par un léopard-zombie ! Où l'on constate aussi que je fais n'importe quoi : je finis un côté sans avoir fait les étapes similaires de l'autre côté. Leçon à tirer : ya pas de leçon ! Chacun fait comme il le sent !
Etape également où toute la famille me dit "ah, t'as fini ton dessin."
Ben non, voyons ! je ne fais pas un léopard dont la fourrure est passée à la Javel !! L'effet "pas fini" peut être voulu et satisfaisant à l'oeil, mais c'était aussi un défi intéressant pour moi de rendre les volumes de muscles de l'arrière-plan, avec cet effet de raccourci sur le reste du corps. Donc, on continue !


Dernière étape : renforcer les contrastes (blancs sur le museau, ombre sous la tête), ajouter les barbichettes et autres sourcils fous. Et voilà ma bestiole terminée (j'aurais dû prendre une photo au même cadrage, en fait, pour mieux saisir l'évolution). Et je me dis aussi que j'aurais pu m'arrêter avant pour le bas du corps, effectivement. La suggestion était tout aussi intéressante que le dessin "terminé". Mais je suis satisfaite de mon travail, je trouve qu'on voit quand même bien le mouvement esquissé des pattes et la torsion du corps.

Quelques gros plans ... ces crayons sont de pures merveilles ! J'ai d'ailleurs découvert que le slogan de vente de la série était "les crayons des poils et des plumes" ... !!


Les couleurs sont intenses, se mélangent bien (pas trop de traits de crayons visibles), couvrent tout en gardant une transparence intéressante en couches. D'ailleurs, ayant acheté les crayons à l'unité les uns après les autres au fil du temps, je me suis aperçue qu'il me manque le noir ! J'ai trouvé dans mon stock un équivalent faisant l'affaire, mais je pense que le "vrai" aurait eu une meilleure "couvrance".


Vue de près, la bête n'a pas le regard spécialement intelligent, haha !!

Anecdote : pour cette bête, j'ai utilisé des teintes jaunes-rouges-oranges-marrons et noires, bien sûr, mais aussi bleues et vertes !
Et sinon, vous avez vu ces poils blancs (les moustaches) ?! Un crayon qui permet un trait blanc sur foncé aussi net (toutes proportions gardées évidemment), c'est quand même rare !

Pour finir dans le jargonnage technique, je dois dire que j'ai aussi utilisé un crayon "blender" (mélangeur) trouvé au rayon beaux-arts, c'est pas mal du tout pour finaliser le mélange des couches successives de couleurs.

... et je m'arrête là pour ma dissection de léopard ! 
(oui, ce dessin est ma petite fierté du moment ... Je trouve magiques les progrès que l'on peut vraiment faire, dans une technique pratiquée régulièrement, après avoir rêvé dessus pendant des années !)

mercredi 6 décembre 2017

boîtes à tout

C'est pas tous les jours facile d'avoir la manie de tout garder, je vous jure ... !

Et encore heureux que je n'achète plus le thé qu'en vrac, sinon je vous raconte pas le nombre de jolies cartonnettes de sachets de thé que j'accumulerais !!

Bref, donc, j'ai déjà redécoré des boites de thé dans le passé ; mais j'en avais de nouvelles sous la main, et par ailleurs une collection de tisanes mal "habillées" : de quoi donner aux dernières de nouveaux récipients jolis !


Les nouvelles boites sont la boite-mandala et la boite à fleurs - mais finalement, je trouve ce motif de fleurs un peu trop naïf ...


Elles font les belles sous toutes les coutures, y compris le couvercle ! Et expérience faite, le dessin tient à l'usage (je ne l'ai pas passé sous l'eau, mais ça résiste très bien même aux mains mouillées).


Et avec tout ça, je n'ai toujours pas testé les feutres Posca sur de nouveaux supports ...

vendredi 17 novembre 2017

variations autour de la confiture

Après la "soupe" l'autre jour, poursuivons nos explorations culinaires insolites.

Commençons par des confitures de fraise et framboises. Rien d'insolite, direz-vous. Surtout que ce n'est même pas moi qui les ai faites !


Ces 2 pots tout jolis sous leur étiquette fleurie/empapillonnée/oiselée viennent d'une homonyme reine des confitures, avec qui nous partageons plus d'un point commun ! En hommage à son cadeau, et inspirée à la fois par les couleurs des fruits et les motifs des étiquettes, j'ai "tiré" le portrait des pots (oui, légèrement relookés !) avant que mes goinfres ne m'aident à leur faire un sort !


Après les confitures "en papier", passons aux confitures de ceci :


Ne me demandez pas le nom de ces OVNIs, je me souviens seulement que, sur la grande table pleine de cucurbitacées de l'asso qui les vendait, elles portaient l'étiquette de "courges à confiture" ... mais si je retrouvais leur nom, ma curiosité intellectuelle en serait très satisfaite !
Par ailleurs, j'en ai gardé quelques graines, si elles tentent quelqu'un ...

Pour vous faire une meilleure idée de la bête, voici leur "dessous" : 


Oh, tiens, un autre OVNI vient d'apparaître sur l'image ci-dessus ! (je vous en parle plus bas)

Revenons à notre confiture de courge : après cuisson en très fines lamelles accompagnées d'abricots secs (idée trouvée sur une recette de confiture de potimarron trouvée sur internet, faute de recette prévue exprès pour cette courge-là) ...


J'ai obtenu cette confiture, qui passerait volontiers, visuellement, pour une confiture d'abricot :


Quant au goût, c'est assez étonnant (si l'on peut dire) mais on retrouve absolument exactement le goût de courge (ou potimarron, plutôt) ... je m'attendais à ce que la cuisson en confiture crée une alchimie comme ça peut être le cas pour d'autres fruits peu courants en confiture (par exemple la tomate verte qui, cuite en confiture, n'a rien à voir avec ses versions salées). Au final, la moitié de la famille aime ... (oui, ça veut effectivement dire que l'autre moitié non - y compris ceux qui n'osent même pas goûter, bande de froussards du goût).
On en mangera donc quelques pots en tartine, et j'ai trouvé une autre façon d'écouler le reste : je l'utilise pour remplacer le sucre dans ma recette de gâteau au yaourt la plus banale. C'est pas mal du tout !

Bref, et à part ça, c'était quoi, cette chose-là ?!



 Si vous trouvez, je vous paye des prunes !!!






Bon, peu de chances que vous trouviez (sans l'aide de la reconnaissance d'images Google, je veux dire !!).
Alors, je vous offre un quart d'heure culturel gratuit ! Pour ma part, j'ai trouvé l'histoire de ce fruit étonnante, amusante, surprenante (mais il m'en faut peu dans le domaine de la botanique !) donc je vous partage mes découvertes ...

Il s'agit d'oranges des Osages, qui ne sont pas du tout des agrumes mais les fruits d'un arbre qui pousse originellement en Amérique du Nord (Maclura, famille des Moracées), sur la zone correspondant au territoire des anciens amérindiens Osages. Cet arbre est réputé pour son bois très dur : il circule même le mythe que l'arche de Noé aurait été faite de ce bois ! Il est célèbre pour son usage comme poteaux de clôture, et l'arbre porte dans le langage courant le nom de Bois d'Arc.
Quant aux fruits, ils sont aujourd'hui encore vendus sur les marchés pour leur soi-disant vertu répulsive pour insectes et araignées, même si cela n'est pas validé scientifiquement.
Par contre il n'est pas comestible : il est plein de graines prises dans un suc collant qui servait de peinture et teinture aux indiens.
Enfin, cet arbre se trouve un peu dans le sud de la France (où j'ai ramassé ces fruits) car on a cru (à tort) à une époque qu'il était assez proche pour le remplacer du mûrier dont les feuilles nourrissaient les vers à soie.
Pour ma part, je garde mes fruits jusqu'à ce qu'ils s'abîment dans la cuisine, ils dégagent une agréable odeur. Ensuite, je vais peut-être essayer de les mettre en terre pour obtenir des plantules !

... et je m'arrête là avec mon compte-rendu à la wikipedia, mais il y a encore plein d'anecdotes que j'ai trouvées rigolotes, que vous découvrirez peut-être si vous avez envie de fouiner à son sujet !


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...