mardi 31 janvier 2017

la robe rattrapée

Montrée il y a quelques jours, j'avais donc cousu une robe pour les fêtes.
Sauf qu'en fait, c'était la 2e après un ratage. Que j'ai repris courant janvier pour le rendre portable, ç'aurait été dommage de mettre à la poubelle un morceau de tissu !


A vrai dire, le tissu en question ne m'avait rien coûté, et le coupon donné dont il est extrait doit bien faire 6m de long, donc j'aurais pu tout refaire ...
Oui, mais ça ne va pas avec ma détestation des poubelles !


Il s'agit d'une toile relativement épaisse en coton et élasthane. Et le patron, c'est la robe Arum de Deer&Doe. Dans mon idée de départ, je voulais une robe sobre à tout point de vue : forme simple, tissu uni. Sauf que ce tissu était la pire idée pour ce modèle ! Beaucoup trop raide : les manches chauve-souris étaient hideuses, les coutures d'épaule cartonnaient ... bref, je ne l'aurais jamais mise en l'état.


Donc j'ai carrément enlevé les manches en retaillant un peu sauvagement là-dedans : pas facile de retomber sur une emmanchure correcte en venant d'une ligne chauve-souris.
Et puisque j'étais partie à tenter le tout pour le tout, je me suis dit que je pouvais aussi bien mettre de la déco un peu folle là-dessus !


J'ai donc imité honteusement une réalisation de MarieFo : j'adore tout ce qu'elle nous montrait (hélas, elle s'est fait kidnapper par la vraie vie, 2 enfants et un boulot - et elle ne publie plus ses réalisations, même si j'espère qu'elle continue quand même pour son plaisir ...).
Donc un petit plastron foufou, et une touche idem sur la couture de côté (et pour l'anecdote rigolote, le petit bout à pois vient d'elle : elle m'avait donné des petites chutes lors d'une rencontre lyonnaise !)


Les photos ne sont pas ce que j'ai fait de mieux, m'enfin ... on reconnait ci-dessous le profil caractéristique de la robe Arum, avec son devant "droit" et son dos qui suit la cambrure. J'aime bien la longueur, aussi. Souvent je recoupe un bon morceau (serais-je vraiment si petite que ça ??!) mais là c'était pile bien.


Mes coups de ciseaux à la sauvage ont laissé quelques grimaces entre l'épaule et l'encolure, mais porté comme ça, avec une veste (ce qui est la vraie tenue de la vraie vie), ça ne me choque pas du tout. Je me sens bien dedans - justement parce que, comme la robe précédente, elle est de forme sac sans aucunes pinces ! Et même, ça me rend particulièrement contente de la porter car c'est une robe "grain de folie" à plus d'un titre : le rattrapage de justesse, et les décos pour lesquelles je ne me suis pas censurée en me disant que ça ferait "trop" !


dimanche 29 janvier 2017

Marseille bleue et rouge

Vous l'avez vu dans le dernier article, on est partis en balade pour chercher du ciel bleu - et on en a trouvé à Marseille (avec du soleil, et des températures idéales pour manger en terrasse fin décembre, non madame, on ne se refuse rien !)

Puisque j'ai commencé une rubrique balade, Marseille fera partie du chapitre même si tout le monde ou presque connait !
Pour tout dire, j'ai beaucoup aimé les contrastes d'architectures anciennes, modernes, quasi soviétiques et futuristes, industrielles et résidentielles ; ainsi que le fait qu'on puisse vraiment "lire" le paysage sous les constructions humaines (les criques, les collines et les affleurements rocheux en pleine ville, qui à la fois restreignent et défient les pulsions colonisatrices de l'homme depuis l'antiquité) ... mais je n'ai pas du tout aimé les milliers de voitures et autres moteurs qui restent les rois de la ville, reléguant les vélos et les piétons aux minuscules trottoirs encrottés et empoubellés ... A tel point que j'ai vraiment relativisé la pollution agricole (pourtant bien existante et dangereuse) de ma campagne !
Il reste du chemin à faire ...

Architectures, donc :

on a vraiment aimé la Cité Radieuse du Corbusier ... 
même en visite libre, c'est assez impressionnant ...
sur le toit, la piscine et la cour de récréation des enfants, une salle d'expo ...

à l'intérieur, des couloirs sombres, étroits, presque une prison,
et pourtant plein de signes de vie joyeuse (décorations de noël à chaque porte) 

des zones collectives pleines de lumière et de la transparence des vitres ...

dehors, le style soviétique est transfiguré par les couleurs

dans le même quartier plus ou moins, télescopage de constructions futuristes (stade vélodrome, clinique, bureaux ...)

rouge sur fond bleu pour les installations portuaires ...

l'incontournable (et un peu survendu) MUCEM ... la balade libre dans les méandres de l'architecture vaut bien autant que les expositions (nous les avons trouvées intéressantes, certes, mais peu inventives dans leur présentation, voire hors-sujet pour certains sous-thèmes ...)

Quand la nature et la main de l'homme se répondent ...

les ferrures du portail de la Major me rappellent les buissons épineux de la garrigue ...

... surtout lorsque, après l'incendie, il ne reste que des squelettes fantomatiques ...

une piscine prise dans le rocher qui surplombe la Méditerranée, c'est un peu l'homme qui dit à la mer "je peux en faire autant que toi !"
Cercle des Nageurs de Marseille

 bleu turquoise sur fond bleu turquoise, avec un air marin qui prend sa revanche sur la peinture !
(porte de l'Orient)

 anse de Malmousque

 Enfin, sortie de terre ou tombée de l'arbre, deux oeuvres découvertes au détour des rues !

parc du palais du Pharo

devant le Novotel, boulevard Charles Livon

samedi 28 janvier 2017

robe de bal

Héhé, vous y avez cru ?? Moi en robe de bal ?!

Nan, pas possible ! C'est juste la robe que je me suis cousu pour les fêtes ... parce que j'aime les robes et que je n'en ai qu'une pour l'hiver (trop triste ! il m'en faut au moins ... plein d'autres !) alors ça me faisait une nouveauté, ce qui est toujours plaisant à étrenner, et une robe à reporter facilement après.


J'avais acheté le velours turquoise à pois en soldes chez Mondial tissu l'année dernière je crois, il se mariait par hasard plutôt bien avec un bout de coton jaune (liberty de La Droguerie, je crois - on me l'a donné). Puis j'ai cherché le patron.


Soit : patron japonais. Parce que les robes d'hiver un peu ajustée des patrons actuels, finalement ça ne me convient pas, parce que je veux pouvoir mettre quelque chose dessous, et dessus. Donc une forme un peu chasuble et sans trop de fioritures.
Du coup, c'était "n'importe quel patron dont on enlèvera les manches" !


Et je suis retombée sur le modèle à plastron Y du livre 64 (Stylish Dress Book 1).
Je n'ai pas gardé grand-chose, en fait (on se demande bien pourquoi des stylistes se décarcassent à patronner un truc, parce que 90% des couseuses s'amusent à tout changer !) :
-pas de manches
-dos et devant en une seule pièce à chaque fois, et la largeur des fronces est du coup supprimée
-le plastron lui aussi est fait en une seule pièce au lieu de 4 pour le devant !
-au dernier moment, j'ai glissé des liens sous le plastron, pour nouer derrière ... Monsieur n'est pas convaincu par cette manoeuvre qui tend à faire tablier, et dont le rendu n'est pas forcément flatteur vu de dos après quelques heures de portage, quand la robe poche sur le postérieur ... hum hum ...
moi j'aime bien le rappel de tissu que ça donne vu de devant (et comme je porte presque toujours une veste par-dessus, le dos-tablier se voit peu)


Au final, ça donne une robe quasi trapèze avec un petit truc en plus, et je l'adore ! Evidemment, personne ne risque de penser que ça sort d'un magasin, vu le peu de rapport avec la mode actuelle (d'ailleurs, je me dis parfois que mes élèves-adolescentes à l'oeil critique doivent se demander où je peux bien trouver mes fringues, et ça ne serait d'ailleurs pas une question-compliment dans leur tête, hahaha !) - mais je m'en fiche royalement !


(évidemment, je n'ai pas fait pousser des bateaux dans mon salon, du coup les photos en décor naturel et "exotique" ont l'inconvénient de ne pas bien rendre les couleurs - heure vespérale oblige ...)


Les voici donc, les vrais couleurs et motifs !



jeudi 26 janvier 2017

défi gravure janvier 2017 : couronne ou cadre


Décidément, je ne commence pas glorieusement cette nouvelle année de défi gravure ... ! A peine dans les temps, avec une réalisation pas bien compliquée, et une mise en situation bâclée ... Ouh la mauvaise élève !
(surtout quand on sait que c'est moi qui avais suggéré ce thème, hum hum !)


Pourtant, j'avais vraiment aimé l'exercice de décliner des couronnes graphiques lors de mon calendrier de l'avent des enfants. Mais du coup, j'aurais eu envie de toutes les graver !
J'ai donc gardé le motif de 2 de ces couronnes : feuilles de laurier (stylisée, hein !) et feuille de je-ne-sais-pas-quoi-dans-le-style-orla-kiely.
Et les 2 ont donné des "couronnes modulables".

ne cherchez pas de Marie Durand, ni Issy ni ailleurs ...
c'est juste pour la mise en scène vite faite !!!

Pour l'une, j'ai fait juste une demi-couronne : d'une part pour économiser la gomme à graver (!) et d'autre part pour pouvoir utiliser de diverses manières, comme ci-dessus pour encadrer un texte qui ne serait pas rentré dans une petite couronne.
Pour la 2e couronne, c'est totalement triché; puisque j'ai utilisé la chute triangulaire du premier pour faire 3 feuilles qui, agencées sur un cercle, peuvent donner une impression de couronne. 



Mais (et c'est là que je manipule allègrement le sujet du mois) ... tadam ! Je peux aussi en faire un cadre, moyennant de tout petits coups de feutre rajoutés (ça compte presque pas, hein ?!)

Bref, mon motif gravé est vraiment super basique, mais je me suis amusée à le décliner en plein d'ornements, du plus simple (la frise) au plus prétentieux (l'espèce d'encadrement baroque ci-dessous). De bons points de départ pour n'importe quelle déco, donc. Et à l'avenir, si possible avec des couleurs, parce que là ... c'est franchement trop triste !


Et la blague collatérale, c'est que ma demi-couronne a un furieux air de dentier, huhu !! 



mercredi 25 janvier 2017

du réchauffé de Posca

Encore des occasions de sortir les Posca ; pour une plantule à offrir et pour une boite de thé vide qui accueillera le prochain thé acheté en vrac ...


Je suis follement sortie des sentiers battus avec ce pot de fleurs : du bleu ! un motif nouveau !
(et puisqu'on est encore dans le temps des bonnes résolutions : si je décidais qu'en 2017, j'inaugure de nouveaux supports pour mes feutres ?! à suivre ...)


lundi 23 janvier 2017

zozios de papier

Cherchant une photo d'oiseau sur Pinterest, j'ai découvert des clichés d'une qualité incroyable (rien à voir avec ce que donne une recherche sur G**gle !) et ça m'a donné envie de dessiner ces petites bêtes ... un peu la suite d'une série dessinée il y a 6 ans !

pivert à l'aquarelle et crayons aquarellables

mésange bicolore aux crayons aquarellables

geai bleu aux crayons et feutres encre de Chine

... et pour finir, j'ai copié une série de zozios pour rire, tout naïfs - les miens sont à l'aquarelle et feutre fin :



samedi 21 janvier 2017

carnet créatif 2017

Depuis plusieurs années, j'ai un "carnet créatif" - qui n'est en fait rien d'autre qu'un cahier jouant le rôle de la pile de feuilles volantes sur lesquelles on griffonne des mesures au début d'un projet, le titre d'un livre croisé, une idée de cadeau pour Untel etc. Avec l'avantage que l'on ne perd plus rien et qu'on peut revenir voir des mois ou années après comment on avait fait ci ou ça. Je ne m'en passerais plus, désormais. J'y colle aussi une étiquette au graphisme intéressant, les mots doux des enfants (si rares que je ne veux pas les perdre et ne sais pas où les mettre d'autre !), des petits bouts des tissus utilisés pour les projets cousus ... c'est un vrai journal fourre-tout !


Bref, le précédent arrivant à sa fin justement fin décembre (il m'avait suivi depuis 2011, je ne vous raconte pas l'épaisseur qu'il avait acquise !), il m'en fallait un nouveau.
Et j'oubliais sans arrêt de racheter un cahier.


Et puis j'ai fini par réaliser que ça avait un côté un peu bête d'acheter un cahier tout neuf alors que dans une maison, on croule sous les papiers en trop.

Par ailleurs, étaient posés sur mon bureau le calendrier aquarellé envoyé par Lathelize et l'enveloppe qui contenait le calendrier envoyé par Chloé. Trop dommage de laisser ces beaux papiers inertes ...
Et dans ma tête l'idée du carnet à reliure japonaise ...


Voici donc mon carnet créatif pour 2017 : la couverture en enveloppe de Chloé (dommage pour vous, j'ai dû cacher les belles écritures de l'adresse !), des "chapitres" en pages du calendrier (Isabelle, j'espère que tu ne te formaliseras pas de cet usage inattendu de ton calendrier peint), d'autres pages en papiers variés (grandes enveloppes recoupées, fins de cahiers des enfants) ... et une reliure malhabile en ficelle de cuisine (j'avoue ne pas y avoir passé des heures, après tout c'est l'aspect pratique qui m'intéressait !). Ce ne sera sans doute pas aussi solide que mon cahier "du commerce" à la couverture en plastique, mais il n'est fait "que" pour une année.


J'ai hâte de commencer à noircir (ou plutôt colorer) ses pages, à ce carnet de bric et de broc. Il est vraiment fait de tout ce que j'aime et il raconte, même vide, toute une histoire !

jeudi 19 janvier 2017

calendrier de l'avent : ce que j'ai reçu !

Vous savez que Chloé et moi avons échangé en décembre un calendrier de l'avent pas-pour-les-enfants, spécial esprits créatifs plutôt !
Je vous ai montré ce que j'ai mis dans les petites pochettes pour Chloé : 1-2-3-4-5.

Voici maintenant ce que j'ai trouvé de mon côté au fil du mois de décembre. Vous verrez que nous étions dans la même veine, et vous verrez aussi le talent de Chloé dans tout cela ! Diverses réalisations sont à retrouver dans les tutos de son blog.

Il y avait plusieurs cartes dessinées-peintes-tamponnées-calligraphiées ...



... une guirlande de "maisonnettes" qui est une vraie petite prouesse, et voici pourquoi :
-les maisons mesurent 3cm de haut environ
-elles sont chacune issues d'un coup de tampon sur un papier coloré - tampon réalisé par Chloé (puis  le papier est découpé évidemment)
-le montage était fait partiellement de façon très astucieuse pour voyager à plat et pouvoir être mis en relief en une toute petite manipulation
Les photos ne parlent pas forcément, mais je vous assure que c'est un petit chef d'oeuvre !



Il y avait aussi diverses réalisations à base de papiers recyclés, pliés, voire tamponnés : deux petits carnets et des étoiles en origami (j'adore !). Le carnet du haut m'a d'ailleurs remis en tête la reliure dite japonaise que j'avais pratiquée il y a longtemps, et vous verrez bientôt dans quel usage je l'ai ressortie.


Ensuite des petites merveilles tamponnées : en haut à gauche des marque-places matriochkas, des étiquettes pour paquets cadeaux (mais je n'ai pas réussi à les mettre sur mes paquets, trop égoïste que je suis !!), et des motifs variés pour décors ultérieurs ...
Remarquez aussi son tampon à mon "nom" (de blog !) en bas à droite ... encore une oeuvre parfaite de minutie.


Deux bijoux qui ne m'ont pas quittée depuis décembre ...


Des fournitures créatives miniatures : punaises-coeurs, jolis boutons de bois décorés, scotchs fantaisie, étiquettes à livres ...


Encore un énorme merci Chloé pour avoir accepté mon idée un peu fofolle de calendrier de l'avent pour les grands !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...